Qu’est-ce que le VIH ?

Connue dans le monde entier et depuis plusieurs dizaines d’années, l’infection par le VIH continue de faire des ravages. Pour mieux lutter contre ce virus, il faut d’abord le comprendre. Nous allons donc commencer par expliquer certains termes.

VIH

Le Virus de l’Immunodéficience Humaine, ou VIH, est le nom du virus responsable du SIDA. C’est un virus de la famille des rétrovirus.
Il existe 2 types de VIH : le VIH-1 et le VIH-2. Le VIH-1 est le plus présent, en France et dans le monde. Les infections par le VIH-2 concernent majoritairement des patients originaires d’Afrique de l’Ouest et elles ont une évolution naturelle plus lente que celle des infections par VIH-1(1).

SIDA

Le Syndrome d’Immunodéficience Acquise, ou SIDA, est le stade de l’infection par le VIH caractérisé par une baisse des défenses immunitaires. Lorsqu’il y a une immunodéficience importante, le corps n’est plus capable de se défendre contre certaines infections graves, favorisant l’apparition de maladies opportunistes(2).

Maladies opportunistes

Elles apparaissent quand les moyens de défenses immunitaires d’une personne infectée par le VIH deviennent insuffisants. Ce sont des maladies telles que la tuberculose, la toxoplasmose, les candidoses, la pneumocystose ou les cancers tels que la maladie de Kaposi, les lymphomes, et contre lesquels l’organisme est incapable de se protéger.

Séropositivité, séropositif

Une personne séropositive, dans le cadre de la maladie VIH/SIDA, signifie que son organisme est infecté par le VIH. La séropositivité est déterminée par un examen sanguin, qui montre la présence d’anticorps spécifiques dans le sang. En effet, on détecte des anticorps anti-VIH que le système immunitaire crée pour lutter contre le virus. C’est par leur présence qu’on déduit que l’organisme est infecté par le VIH(3)(4).

Infections sexuellement transmissibles

On risque d’attraper d’autres maladies que le VIH lors de rapports sexuels non protégés, comme les infections sexuellement transmissibles (IST).

Comment se protéger du VIH et des IST lors de rapports sexuels ? Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique « Comment me protéger ? ».

Ces dernières années ont été marquées par leur recrudescence de certaines IST notamment chez les personnes vivant avec le VIH. Parmi elles, on trouve l’herpès génital et buccal, la syphilis, les gonococcies et plus récemment les lymphogranulomatoses vénériennes rectales. (5)

Pour plus d’informations sur la syphilis et les autres IST, reportez-vous à droite de cette page, à la brochure « VIH et infections sexuellement transmissibles (IST) ».

Les infections sexuellement transmissibles (ou vénériennes) sont des infections à transmission direct lors d’un contact sexuel.
L’activité sexuelle implique un contact intime qui facilite la transmission interhumaine de nombreux micro-organismes responsables de l’apparition des IST.
Même si les IST surviennent en général après des rapports sexuels avec pénétration vaginale, orale ou rectale avec des partenaires infectés, certaines maladies peuvent se transmettre lors d’un baiser ou d’un contact corporel étroit.

 

(1) Morlat Ph et al. Diversité des VIH : conséquences pour la prise en charge. In : Prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH. Recommandations du groupe d’experts. Paris : La documentation française. Rapport 2013 ; p379-390.

(2) VIH : Parlons-en franchement !

(3) Guide Vie Positive. Consulté en date du 28.07.2014 sur le site d’AIDES : http://www.aides.org/actu/vie-positive-le-guide-pour-les-personnes-porteuses-dune-hepatite-ou-du-vih-2020

(4) Glossaire. Consulté en date du 28.07.2014 sur le site d’Act up : http://www.actupparis.org/IMG/pdf/glossaire-2009.pdf

(5) Morlat Ph et al. Infections chez l’adulte : Prophylaxie et traitements curatifs. In : Prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH. Recommandations du groupe d’experts. Paris : La documentation française. Rapport 2013 ; p251-295.