Ma nutrition

Recommandations diététiques

Avant que les progrès thérapeutiques n’aient permis le contrôle de la réplication du virus du sida, le traitement de la dénutrition constituait une préoccupation majeure de la prise en charge des patients(1). Les trithérapies ont permis une diminution importante des cas de dénutrition (1), mais peuvent être associés à des troubles métaboliques variés, comme des pathologies cardiovasculaires, rénales et neurologiques pouvant être associés à des modifications morphologiques. La prise en charge des problèmes nutritionnels quels qu’ils soient, nécessite généralement une approche diététique. Le rôle du métabolicien nutritionniste est fondamental dans la prise en charge de cette situation pathologique chronique(1).

Bien se nourrir

Il faut privilégier dans votre alimentation et dans votre mode de vie, les éléments protecteurs et limiter certains facteurs de risque.

Cela passe par exemple par bien choisir ses aliments : certains sont à privilégier tandis que d’autres doivent être consommés avec modération. Des conseils nutritionnels ont été élaborés dans le cadre du Programme National Nutrition Santé pour améliorer l’état de santé de la population, grâce à l’alimentation et l’activité physique :

-fruits et légumes : au moins 5 fois par jour ;      
-pain et féculents : à chaque repas ;       
-produits laitiers : 3 fois par jour ;             
-viandes, volailles, poissons, produits de la pêche et œufs : 1 à 2 fois par jour ;   
-matières grasses, aliments et boissons sucrés : à consommer avec modération(2).

Dénutrition/perte de poids

La maladie et ses symptômes, les traitements, la fatigue… sont autant de facteurs qui peuvent entraîner une dénutrition lorsque l’on est atteint du VIH (2,3).

Aussi, les conseils nutritionnels sont importants et vont permettre :

-d’optimiser la densité énergétique des aliments ;
-d’enrichir les repas et/ou les collations en protéines ;

-d’optimiser et varier les goûts pour lutter contre la lassitude, les nausées et les dégoûts alimentaires souvent provoqués par certains médicaments (1).

 

Quelques conseils pour prendre du poids :

-manger plus de féculents (riz, pain, pomme de terre,…) ;
-manger de la viande, du poisson et/ou des œufs aussi souvent que vous le pouvez ;

-augmentez progressivement la teneur en graisse des aliments ;
-prenez régulièrement une collation entre les repas (fruits, yaourts, carottes,…) ;
-augmentez votre apport en vitamines et minéraux, essentiels pour rester en bonne santé.

 

Il est important de manger 3 bons repas par jour, entrecoupés de collations. Si l’appétit n’augmente pas, il peut être judicieux d’étaler votre consommation alimentaire tout au long de la journée.

 

Une application mobile sur l’hygiène de vie des patients atteints de VIH est à votre disposition. L’objectif de cette application est de vous aider à mieux vivre au quotidien votre maladie, en vous  apportant des conseils pratiques sur plusieurs thématiques : le sevrage tabagique, l’importance du sommeil, l’activité physique ainsi que la nutrition. 

 Appli hygiène de vie 

Vous trouverez notamment, dans la rubrique diététique, une liste exhaustive d’aliments pour lesquels vous pourrez connaitre la teneur calorique ainsi que calculer le nombre de calories consommées par repas.

Pour accéder au téléchargement de l’application diététique et VIH depuis un iPhone rendez-vous sur l’App Store et tapez « Diététique et VIH».

Télécharger l’application ‘Diététique et VIH’ depuis un iPhone sur l’App Store

 

 

(1) MelchiorJC.nutrition et infections par le VIH.In: Nutrition clinique pratique.Issy les moulineaux:Ed: Elsevier Masson S.A.S.2011;p 256-274

(2) La santé vient en mangeant. Guide alimentaire pour tous. Consulté le 17/11/2014 sur  le site INPES-Santé : http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/581.pdf

(3) Vivre aux mieux avec le VIH/SIDA. Un manuel sur les soins et le soutien nutritionnels  à l’usage des personnes vivant avec le VIH/SIDA. Consulté le 17/11/2014 sur le site de  la FAO : ftp://ftp.fao.org/docrep/fao/006/y4168f/y4168f00.pdf