Quand débuter un traitement antirétroviral ?

Il est recommandé d’instaurer un traitement antirétroviral (ARV) chez toute personne vivant avec le VIH, quel que soit le nombre de CD4, y compris précocement après la contamination et/ou quand le nombre de CD4 reste > 500/mm3 (taux « normal ») (1).

En effet, l’initiation précoce d’un traitement est associée à une meilleure préservation du système immunitaire. Le traitement ARV constitue également un outil performant de réduction du risque de transmission sexuelle du VIH(1).

Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique « Quels objectifs pour un traitement antirétroviral? ».

 

 

(1) Morlat, Chap.4, Traitement antirétroviral de l’infection à VIH-1 chez l’adulte. In :  Prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH. Recommandations du groupe d’experts. Paris : Ed. La documentation Française. Rapport 2013 ; p77